Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/05/2014

BLOG D'INFORMATION ET D'EXPRESSION

TOUT UN SYMBOLE


      


Cette fois l'Eurovision qui se voulait à l'origine une manifestation culturelle a touché le fond.
Si vous voulez savoir à quoi ressemblera l'Europe de demain vous n'avez qu'à regarder le vainqueur du concours de l'Eurovision qui s'est déroulé à Copenhague le samedi 10 mai 2014.
Ils n'ont pas trouvé d'autre modèle à proposer à la jeunesse (pour réussir dans la vie ?) qu'un travesti homme-femme à barbe "transgenre" se faisant appeler Conchita.
Si comme certains le prétendent la théorie du genre n'existe pas, son produit est bien là.
Tout est bon pour nous enfoncer dans le crâne que l'avenir est à l'intersexualité.

NOUVELLE VICTOIRE HOMO

 La fédération internationale des jeux mondiaux homosexuels
réunie à Cleveland (États-Unis) le 7.10. 2013 à élu Paris pour organiser
la Xe édition des jeux mondiaux sportifs homosexuels en 2018.
Champagne ! 

 --- 0 ---

À lire dans les DERNIÈRES INFORMATIONS
Une mère de douze enfants condamnée à 43 jours de prison
   et 
 
Premier acte effectif de résistance d'un maire au mariage homo

 --- 0 ---

À lire dans TÉMOIGNAGES
Le tragique destin du premier cobaye de la théorie du genre

--- 0 ---

À lire aussi dans FAITS DIVERS
De la mairie à la prison
La nuit de noce du mariage gay tourne au pugilat

Tel que je le pense
LES PEUPLES QUI ACCEPTENT LE MARIAGE ENTRE HOMMES SONT DES PEUPLES FAIBLES ET DÉCADENTS, CONDAMNÉS À ÊTRE  DOMINÉS PAR DES PEUPLES PLUS FORTS


Qu'ils le veuillent ou non
LE COÏT ANAL EST UN ACTE CONTRE NATURE
CE N'EST PAS À L'ÉTAT DE FAIRE SA PROMOTION
NI UN EXEMPLE À DONNER À NOTRE JEUNESSE

Lire à la fin du blog les arguments d'un maire homosexuel contre le mariage gay
Lire également plus bas : Une association pédophile autorisée aux Pays-Bas

Pourquoi ce blog ?

J'ai créé ce blog, d'abord parce que nous sommes en démocratie et que chacun doit avoir le droit de s'exprimer.
Parce que je revendique le droit d'être contre le mariage gay sans être diabolisé et être accusé d'homophobie ou de fasciste, ce que je ne suis pas.
Et ensuite parce que je n'ai pas trouvé de blog antimariage gay où pouvoir dire ce que je pense sur ce mariage.

La loi et la morale

Le mariage homo aura eu au moins un mérité, celui de réveiller les consciences et de nous faire réagir à la croyance ambiante (idéologiquement correcte tolérance oblige), que tout se vaut, tout est bien, tout est égal, tout est normal et même que, selon une expression connue “tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil”.
Parce que tout ne se vaut pas, les individus comme les sociétés se doivent d’avoir une morale, c‘est à dire avoir des principes et des valeurs distinguant ce qui est bien de ce qui ne l’est pas.
La morale peut se traduire dans la loi, mais ce n’est pas la loi qui fait la morale.

Ce n’est pas parce que la loi permet quelque chose que c’est moral.
Ce n’est pas non plus parce qu’un comportement a de tout temps existé, ni que ses auteurs sont nombreux qu’il est moral.
La loi est une chose et la morale en est une autre, quelle soit sociale ou individuelle.
Je pense que la fornication entre hommes est immorale et aucune loi au monde ne pourra jamais me faire accepter quelque chose que je considère comme immoral.

Les partisans du mariage homo invoquent une égalité des droits pour justifier son adoption. Mais dans ce domaine l'égalité des droits n'entraîne pas une égalité de valeurs.
La preuve, c'est qu'il n'existe pas un couple d'un homme et d'une femme ayant de jeunes garçons, qui souhaiteraient pour eux que plus tard ils épousent un homme.

La Théorie du genre

La loi autorisant le mariage homosexuel a finalement été validée par le Conseil Constitutionnel le 17 mai 2013, et elle a été publiée, et donc promulguée dès le lendemain au Journal Officiel de la République Française.
Le mariage gay n’est pas la fin de l’Histoire, mais un premier pas vers une civilisation placée sous la “Théorie du genre”, une théorie de cinglés venant des États-Unis, niant la différence entre les hommes et les femmes, entre les garçons et les filles, qui nous fait basculer brutalement dans un autre monde sans consulter les citoyens.

D’après cette théorie ce ne serait pas la nature biologique de l’individu (son sexe, ses chromosomes et ses hormones) qui déciderait de son appartenance au genre masculin ou féminin, mais l’éducation et la culture qu’il aurait reçues. Par conséquent qu’il n’y aurait pas lieu d’en privilégier une plutôt qu’une autre en fonction de son sexe, dans le système éducatif des très jeunes enfants et que ce serait à chacun de choisir plus tard son orientation sexuelle (homosexuelle, hétérosexuelle, bisexuelle ou transsexuelle), y compris par convenance personnelle.

Cette théorie préconiserait de ne pas donner aux très jeunes garçons une éducation de garçon pour les préparer à devenir des hommes, et de ne pas donner aux très jeunes filles une éducation de fille pour les préparer à devenir des femmes, mais que ce serait à eux de décider plus tard du genre masculin ou féminin (ou tantôt l’un, tantôt l’autre) auquel ils voudront appartenir.
À la limite cette théorie conduirait même jusqu’à supprimer le masculin et le féminin dans la grammaire et à les remplacer par un genre neutre.

Une histoire de fous qui peut encore aller plus loin le jour où la science (qui ne tient plus rien pour impossible), permettra à un homme d’enfanter comme une femme. Et je ne suis pas sûr qu’il n’y ait pas déjà des scientifiques travaillant sur cette question.
Une idéologie venant des États-Unis dont on peut se demander, connaissant leur volonté de domination du monde, ce quelle cache sous couvert d‘égalité et de liberté, et qu’il est impossible de laisser passer. Pour moi l’égalité entre hommes et femmes ne signifie pas identité. L’homme et la femme sont différents mais complémentaires par nature. Si comme le chantait Jean Ferrat “la femme est l’avenir de l’homme”, moi j’ajouterais “et vice versa”.

Conséquence logique de la théorie du genre
La suppression de la fête des mères
D’après Var-Matin du 13. 6. 2013

L’équipe enseignante de l’école Yves Codou de La Mole dans le Var, n’a pas attendu des instructions officielles pour appliquer la théorie du genre. Sans même demander l’avis des parents d’élèves (à quoi bon puisque la méthode de faire les choses sans tenir compte de l’avis des intéressés vient d’en haut), et suite à l'adoption de la loi sur le mariage pour tous, a décidé d’abolir la fête des mères et des pères et de la remplacer par la fête des parents.
Le 16 mai dernier, les enfants des petite et moyenne section de maternelle ont dû remettre à leurs parents un mot signé de l’équipe enseignante leur disant :

“En raison de l'évolution sociale de la structure familiale et afin d'éviter toutes polémiques, nous avons décidé de fêter désormais la fête des parents à l'occasion de laquelle votre enfant vous offrira une surprise. Nous instaurons cette fête entre les dates de fête des pères et des mères. Ces autres fêtes ne seront plus préparées en classe”.

À la sortie de l'école primaire, les mamans d'élèves déçues sont dans l'incompréhension. L’une d’elles s’interroge :“Qu'est ce que ça veut dire ? On a l'impression que les familles normales ne le sont plus”.
D’autres ont pris rendez-vous avec la directrice pour obtenir des explications. Aux dernières nouvelles la “fête des parents” a été purement et simplement annulée et la directrice de l'école devrait revenir sur sa décision l'an prochain.
Ce n’est peut-être que partie remise car l’idée de ne plus appeler ces écoles “écoles maternelles” est dans l’air.

Brésil : première reconnaissance officielle d’un ménage à trois
D’après une information diffusée le 29. 8. 2012 par France tv info et AFP,

Ce n’est pas encore l’union civile mais ça en prend le chemin. Un an après le premier mariage civil entre deux homosexuels, la première union entre trois personnes a été enregistrée officiellement au Brésil devant notaire. Maître Claudia do Nascimento Domingues notaire de Tupa, a déclaré fin août à la BBC, qu’elle avait uni un homme et deux femmes trois mois plus tôt. Une décision qui fait scandale dans un pays fortement catholique.

La notaire s’est justifiée en déclarant qu’elle n’avait fait qu’accorder une reconnaissance officielle à un type d’union qui avait toujours existé, et qu‘il ne lui appartenait pas de la juger. Je ne l'aurais pas fait si la loi l’avait interdite explicitement.
Si le mariage n’est plus défini comme étant l’union entre un homme et une femme mais qu’il consacre désormais l’amour, pourquoi ne pas marier un homme et deux femmes qui s’aiment. Ils ont maintenant un document qui prouve qu'ils vivent comme une famille pour faire valoir leurs droits, contracter des assurances, ouvrir un compte joint à la banque, louer un appartement, etc...

Une avocate, Regina Beatriz Tavares da Silva, a déclaré à la BBC que pour elle cette union est “quelque chose d’inacceptable qui va à l'encontre des valeurs brésiliennes et de la morale”, et que son objectif était de faire rompre le contrat établi.
Selon Maître Nelson Sussumu, un avocat spécialiste en droit de la famille, il ne s'agit pas de l’union civile d’un ménage à trois, mais d‘un “contrat d’association patrimoniale entre trois personnes, destiné à régler un litige en cas de séparation, de décès ou d'héritage et qu’il n'y a rien d'illégal à cela".
Mais dans les faits il s’agit bel et bien d’un début de reconnaissance de la polygamie.

Toujours plus loin

Mme Marie Georges BUFFET a déclaré que l’adoption du mariage homo était “une grande avancée humaine”. En matière de “grande avancée humaine”, et d’application de la Théorie du genre, Mme Marie Georges BUFFET a une longueur de retard sur les Argentins.

Après avoir autorisé le mariage homosexuel en 2010, le Sénat argentin a approuvé le 9 mai 2012 un projet de loi permettant de choisir librement et facilement son genre.
Si par exemple vous voulez changer de genre et d’état-civil, rien de plus simple. Il suffit d’aller à l’état-civil avec une demande écrite et de déclarer : Je m’appelle Jean MARTIN, de sexe masculin, mais dorénavant je désire m’appeler Jeanne MARTIN et être officiellement de sexe féminin.
C’est tout, et vous repartez avec une carte d’identité au nom de Jeanne MARTIN. Sexe : féminin.

Les associations LGBT françaises ont immédiatement applaudi à ce texte, espérant qu’il serve d’exemple pour un changement de législation en France.
La France pourrait bientôt s’inspirer de l’Argentine car plus d’un ministre sur deux a déjà pris position en faveur d’une telle évolution. En effet, le président de la République François Hollande, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, et 19 autres ministres du gouvernement sur 37 ont déjà déposé une proposition de loi allant dans ce sens le 22 décembre 2011, alors qu’ils n’étaient encore que parlementaires.

Sachant que la corruption morale peut être aussi une arme de destruction massive utilisée contre les peuples que l’on veut soumettre, on peut se demander qui peut avoir intérêt dans le monde actuel à déstructurer les nations de l’intérieur au nom de la liberté et de l’égalité pour les affaiblir et mieux les dominer ?

Pour un référendum

Le mariage gay nous fait basculer brusquement dans un autre monde. Une décision aussi importante pour notre société ne peut pas être prise d'autorité, sans consulter le peuple français. On ne gouverne pas un pays par des "sondages" dont on ne sait pas, ni par qui ils sont faits, ni comment ils sont faits.
Les promoteurs homosexuels du mariage gay et leurs alliés de gauche n'ont pas voulu de référendum pour qu'il n'y ait pas de débat public. C'était la pire des démarches que le gouvernement pouvait faire, car si le peuple le décide, le débat aura lieu, qu'il le veuille ou non.
Personnellement je ne suis pas contre l'attribution de certains droits aux homosexuels, mais je suis contre ce qu'ils appellent par euphémisme "le mariage pour tous", qui n'est pour moi qu'une parodie de mariage, un mariage de carnaval. Nos mairies ne sont pas "La cage aux folles".
Si un référendum est organisé, j'accepterai la décision du peuple quelle qu'elle soit.

Les vrais probèmes de société

L'un des vrais problèmes de notre société, que personne ne voit, n'est pas selon moi "le mariage pour tous", mais la fracture qui se produit depuis un certain temps, entre les hommes et les femmes, et dans laquelle "le mariage pour tous' vient d'enfoncer un coin pour l'agrandir. Fracture en partie responsable de la violence conjugale dont la femme est victime
L'autre grand problème de société qui est en train de se produire, c'est la bipolarisation de la société par le biais des unions, avec l'accumulation de l'argent et des savoirs à un pôle, et l'accumulation de l'ignorance et de la pauvreté à l'autre.
À cela on doit ajouter la féminisation de la société dont l'homosexualité masculine est un symptôme.
Et la lente mais progressive ascension de la femme vers le pouvoir. Tous les pouvoirs.
Dans la compétition hommes / femmes que cette évolution ne manquera pas de provoquer, on doit s'attendre (si ce n'est déjà commencé) à l'entrée en scène d'un troisième acteur : l'homosexuel, dont la communauté semble bien partie pour conquérir le monde.

L'éducation des enfants

Un garçon doit recevoir une éducation de garçon pour en faire un homme et une fille une éducation de fille pour en faire une femme. Dans toute la mesure du possible ils doivent avoir près d'eux un père et une mère à qui s'identifier, qui leur serve de modèle, et qui leur apprenne le sens du devoir et de l'honneur.

C'est bien parti

Il y a des homosexuels discrets qui veulent se fondre dans la société et passer inaperçus, et d'autres qui s'agitent, brassent de l'air et font du bruit pour se faire remarquer.
Leur victoire sur le mariage gay n'était pas encore officielle que certains envisageaient déjà de nouvelles conquêtes sociétales. Ainsi le journal METRO du 1er mars 2013 nous apprenait que Paris s'apprêtait à organiser en 2018 les premiers Jeux sportifs homosexuels.

Pourquoi pas ?

À partir du moment où on a mis un doigt dans l'engrenage du mariage gay il n'y a plus rien d'impossible. On a instauré la parité entre les hommes et les femmes sur les listes électorales. Il ne faudrait pas s'étonner si un jour les homosexuels réclamaient aussi la parité entre les hétéros et les homos. Cela donnerait des listes électorales avec : un homme hétéro, une femme hétéro, un homme homo et une femme homo.

Mariage et nationalité

Si le mariage pour tous accorde les mêmes droits que le mariage traditionnel (et comment pourrait-il en être autrement ), tout étranger, homosexuel ou non, qui "épousera" un français, homosexuel ou non, pourra prétendre obtenir la nationalité française. Nous ne tarderons pas à savoir quelles seront les conséquences d'un tel chambardement de notre société. Je ne serais pas surpris d'apprednre que dans certains pays, les candidats au mariage gay et à la carte nationale d'identité soient déjà en train de préparer leur valise.

Ne nous trompons pas d'ennemi

Ceux qui agressent des homosexuels sont des voyous et des alliés objectifs du pouvoir, qui doivent être condamnés comme ils le méritent sans leur trouver la moindre excuse. Il existe des lois, une police, des juges et des tribunaux, que chacun fasse son travail.
Être anti mariage gay ne signidie pas être anti homo. Il existe d'ailleurs des homosexuels qui sont aussi contre le mariage gay. Donc ne nous trompons pas "d'ennemi". Nos adversaires ne sont pas les homos, dont nous devons prendre la défense chaque fois qu'ils sont agressés, mais les partis et leurs élus qui ont voté cette loi dont nous ne voulons pas.
Ce que des hommes ont fait d'autres peuvent le défaire. Il faut remettre le mariage gay sur la table à chaque élection à venir, et dès les prochaines élections municipales, virer sans ménagement les pro-mariage gay, en commençant par les maires qui se sont livrés à une parodie de mariage, et les remplacer par des élus dont nous serons sûrs et certains qu'ils seront favorables à l'abrogation de cette loi. Et c'est seulement après que les choses pourront reprendre leur cours normal.

Le droit d'être choqué

Depuis quelques temps on nous rebat les oreilles avec les droits des homosexuels, comme s‘ils étaient les seuls à avoir des droits. Il serait temps que ceux qui ne le sont pas élèvent aussi la voix pour revendiquer les leurs.
Moi je revendique le droit d’être choqué par le mariage de deux hommes sans avoir à en donner aucune explication.
Je suis choqué également par les démonstrations publiques d’homosexualité de toutes sortes que je considère comme de la propagande en faveur de l‘homosexualité, comme de la provocation, et un trouble à l’ordre public.
Je suis choqué par la propension de certains homosexuels du genre masculin (on ne voit pas ça chez les femmes), à vouloir faire savoir publiquement à tout le monde de quel côté ils font l‘amour. C’est une atteinte à la pudeur d’autrui et une invitation à la fête. Une façon de dire « Coucou ! Je suis là ! Tu m’as vu ? » qui est insupportable.
Ce qu’ils font en privé ne nous regarde pas. C’est leur affaire. Nous n’avons pas à le savoir.
La liberté de chacun devant s’arrêter là où commence celle des autres, je revendique le droit au respect et à la tranquillité.

Sexualité et savoir-vivre

Le savoir-vivre en société commande que la sexualité de chacun soit une affaire privée qui ne doit pas être étalée sur la place publique. Chacun est libre de vivre sa sexualité comme il l'entend, à condition de le faire dans la discrétion, sans provoquer, ni choquer, ni déranger personne.
Le tintamare que font certains homosexuels pour afficher publiquement leur homosexualité comme dans les gay prides, ne respecte pas cette règle et en indispose plus d'un à leur égard.

Quand il n'y a plus de bornes il n'y a plus de limites

Une dépêche de l’AFP du 14 décembre 2012 nous apprenait que dans la nuit du 13 au 14, le parlement allemand avait adopté une loi punissant de 25.000 euros d'amende les relations sexuelles avec des animaux.
L'association allemande de défense des droits des zoophiles (eh oui, ça existe aussi), a estimé à cette occasion qu’en Allemagne,100.000 personnes seraient attirées sexuellement par des animaux.
Son président, Michael Kiok, qui vit avec une chienne de race berger allemand de 8 ans et demie, a déclaré que son association comptait empêcher "la discrimination et la persécution des zoophiles en Allemagne", et il a annoncé son intention de porter plainte contre cette loi devant la Cour constitutionnelle pour la faire abroger.

Une association pédophile autorisée aux Pays-Bas

Alors qu’en Allemagne il existe une “association de défense des zoophiles” revendiquant le droit d’avoir des relations sexuelles avec des animaux, il existe aux Pays-Bas une association de pédophiles défendant le droit d’avoir des relations sexuelles avec des enfants de plus en plus jeunes.
Vereniging MARTIJN est une association pédophile néerlandaise dont les activités visent à faire accepter les relations sexuelles entre adultes et enfants. Fondée à Hoogeveen en 1982, elle est la plus ancienne association pédophile européenne. La justice néerlandaise l’a interdite en juin 2012, mais elle est revenue sur cette interdiction en avril 2013.
En application du droit néerlandais, la cour d'appel a annulé l'interdiction et la dissolution de cette association, considérant que si “les travaux de l'association sont contraires à l'ordre public”, il n'y a cependant pas de “menaces de dislocation de la société”, condition pour qu'une organisation soit interdite aux Pays-Bas.

Commentaire : La sexualité, on sait toujours où ça commence mais on ne sait jamais jusqu’où ça peut aller. Lorsque les Néerlandais s’apercevront de l’existence d’une “menace de dislocation de la société”, les dégâts risquent d’être considérables et douloureusement réversibles.

Une spirale infernale

Le mariage homo que je considère comme un encouragement à l’homosexualité, aura une suite. On prévoit déjà que la prochaine étape sera le droit à l’adoption par des couples homosexuels d’hommes ou de femmes. Ensuite ce sera la PMA (la procréation médicalement assistée, c’est à dire par insémination artificielle pour les couples de femmes homosexuelles). Puis les couples d'hommes homosexuels qui voudront adopter un enfant pourront recourir à la GPA. Si ce n'est en France ce sera à l'étranger.

Selon une dépêche de l’AFP du 7 février 2013, l’Inde, pays où 40% de la population vit avec moins de 1,5 dollars par jour est en train de développer un tourisme médical pour occidentaux fortunés avec la GPA (la gestation pour autrui par des mères porteuses).
À New Delhi, il existe des dizaines de cliniques spécialisées dans la gestation pour autrui. La GPA coûte 28 000 dollars aux clients. Chaque mère porteuse est entièrement prise en charge par la clinique pendant la grossesse et perçoit 6 000 dollars à l’accouchement.
En Inde l’élevage de bébés en batterie pour l’exportation est bien parti. L’une de ces cliniques a déjà "livré" près de 300 bébés à travers le monde.

Question : La GPA étant un commerce comme un autre, les bébés qui se vendent le mieux doivent être les plus beaux, pleins de santé et ne présentant aucun défaut apparent. Que deviennent ceux qui naitraient avec une imperfection et qui se vendraient mal ? Sont-ils soldés comme étant des bébés de deuxième choix, ou sont-ils éliminés ? Cela, les clients ne doivent pas le savoir afin de ne pas troubler leur bonne conscience.

Et la polygamie ?

Petites causes, grands effets. Comment pourrait-on refuser la polygamie après avoir légalisé le mariage gay ? N’est-il pas plus normal pour un homme, si c’est dans sa nature, de vivre avec deux femmes à la maison, si tous les trois sont consentants, que de faire l’amour avec un autre homme ?
Combien y a-t-il en fait de familles polygames en France ? On n’en sait rien et on ne cherche même pas à le savoir, ou on préfère ne pas le savoir parce que ça dérange, mais ne vous donnez pas cette peine, le moment venu certains musulmans se chargeront de le faire.

Selon le Ministère de l’Intérieur l’Islam, seconde religion en France après le Christianisme, compterait 5 à 6 millions de musulmans en incluant les mineurs, (dont 70 000 à 110 000 convertis), en comptant toutes les personnes venant d’un pays à dominante musulmane, dont 2 millions se déclareraient pratiquantes.
Or le verset 3, de la Sourate 4 du Coran, autorise les musulmans à prendre jusqu’à 4 épouses.

Certes la polygamie a été autorisée par la religion musulmane par nécessité, pour des raisons sociales, à une époque où les guerres décimaient beaucoup d’hommes, laissant des veuves et des orphelins sans ressources, alors qu’il n’existait aucune protection sociale.
Mais une situation de nécessité peut se reproduire chez nous, si ce n’est déjà le cas, cette fois pour des raisons économiques.
Et ce n’est pas tout. Qui peut dire si parmi les hommes convertis, il n’en existerait pas déjà qui auraient embrassé la religion musulmane pour avoir le droit d’épouser plusieurs femmes.

Un monde parallèle

Les homos seraient-ils en train de créer un monde parallèle ? On pourrait le penser à voir le nombre d’associations LGBT (Lesbiennes, Gays, Bis et Trans) qu’ils sont en train de créer dans tous les domaines, à commencer par le sport de loisir et de compétition.
Il existe même une fédération regroupant déjà 35 associations sportives sur tout le territoire national, la FSGL (Fédération Sportive Gay et Lesbienne).
Parmi ces 35 associations on dénombre 6 clubs de rugby dont certains avec 2 équipes.


Les Gaillards (Paris) premier club de rugby homo de France créé en 2004
Les Rebelyons (Lyon)
Tou’Win (Toulouse)
Les Coqs Festifs (Paris) avec 2 équipes
Los Valents (Montpellier) avec 2 équipes
La Mêlée alpine (Grenoble)

Il faut s’attendre à ce que dopé par la reconnaissance officielle du mariage gay, ce mouvement s’étende rapidement à tous les secteurs d’activités sans rencontrer pour l’instant de résistance.

Il existe aussi une organisation homosexuelle mondiale, l'International Gay Rugby Association and Board (IGRAB), dont le siège est à Londres, qui se donne pour but de créer le maximum de clubs LGBT de rugby.

Voici le calendrier du club de rugby homosexuel de Lyon pour 2013
  

RUGBY NU.jpgJe pense que nous n'avons pas encore tout vu 

Le mariage homosexuel nous rappelle irrésistiblement le faux mariage de Thierry Le Luron avec Coluche.
                                  mariage coluche.jpg

Sera-t-il bientôt interdit d'en rire pour cause d'homophobie ?

Va-t-on vers une dictature homosexuelle ?    

Une minorité d'homos déjantés est-elle en train de prendre le pouvoir et de modeler toute la société à son image ? On peut se le demander quand on voit que la soit-disant "réforme" de Holande avalisée sans broncher par le reste de la gauche, ne consiste pas à aligner les homos sur les autres, mais bien à aligner le reste de la société sur les homos.
Si deux homos se marient à la mairie, il faudra bien leur donner un "livret de mariage". Or les livrets de mariage actuels comportent les termes de père et de mère. Termes qui n'ont pas lieu d'exister dans le cas d'un mariage homo. Qu'à cela ne tienne. Il suffit de les supprimer et de les remplaçer d'autorité et pour tout le monde par les termes "Parent 1" et "Parent 2".
De quel droit priverait-on une famille composée d'un homme, d'une femme et de leurs enfants, de préciser sur leur livret de famille qui est le père et qui est la mère.
La famille était déjà mal en point, le mariage homosexuel lui porte le coup de grâce
Le mot "dictature" n'est pas trop fort si on considère que la loi sur le mariage homosexuel a été prise certes légalement, mais dans le mépris total du peuple qui, en toute démocratie, aurait dû être consulté
par référendum.

Un abus d'autorité

Les partisans du mariage homo prétendent qu'il n'y avait pas lieu de soumettre le mariage homo à référendum étant donné que les électeurs avaient voté pour François Hollande et que le mariage gay figurait dans son programme.
À cela je peux rétorquer que les électeurs n'ont pas mis dans l'urne le programme de François hollande qui n'a aucune valeur légale, mais un bulletin de vote ne mentionnant que son seul nom.
Refuser un référendum que l'on n'est pas sûr de gagner (ou que l'on sait perdu d'avance), pour faire passer une mesure revenant à un bouleversement de la société, contesté par une grande partie de la population est un abus d'autorité. C'est faire aux électeurs une violence à laquelle ils sont légitimement en droit de résister et de demander que la parole soit rendue au peuple.

Un maire homosexuel contre le mariage gay

Jean-Marc Veyron-La-Croix est homosexuel, catholique et maire de Chasselas en Saône-et-Loire. Le 2 février il a prononcé devant la préfecture de son département, un discours dans lequel il dit être contre la mariage homosexuel pour des raisons qui n‘ont rien à voir avec la religion. Je reproduis ci-dessous ses principaux arguments.

- je ne me reconnais pas dans les revendications du lobby interLGBT, qui par ailleurs n’a jamais été élu et n’est pas représentatif de l’ensemble des homosexuels, qui ne forment pas une communauté....
- On nous parle d’égalité : je ne suis pas égal, je suis différent, ni mieux, ni pire, et à ce titre je réclame un traitement différent ; il est d’ailleurs curieux que ceux qui vilipendent le mariage depuis des années soient maintenant les mêmes à vouloir nous l’offrir....
- mon désir d’enfant ne me donne pas le droit de priver un enfant de l’affection d’une mère....
- On nous rétorque que les enfants dans ces familles ont des destins équivalents aux autres : aucune étude sérieuse n’est venu l’étayer; on a interrogé des enfants dans ce type de famille en concluant que tout allait bien... Vont-ils devant un micro reprocher à celui ou celle qui les éduque, qui les aime et qu’ils aiment de les avoir coupés de leur père ou mère biologique, alors même qu’ils n’ont pas le recul suffisant sur leur enfance et adolescence ?
- l’Etat doit proposer et favoriser avant tout aux futurs adultes ce qu’il y a de meilleur : l’altérité d’un couple homme-femme.
- Le discours ambiant sous-tend parfois que les couples homosexuels seraient plus harmonieux : je vous rassure : ils ont les mêmes problèmes que vous, à cette nuance près, rarement évoquée car très sensible et que je constate autour de moi : la non-altérité de leur relation me semble souvent être un terreau moins favorable à une complétude de la relation, et donc souvent à sa durabilité....
- La semaine dernière, Mme Caroline Mecary, avocate influente, a demandé la suppression de la notion de fidélité dans le mariage….
- Ne modifions pas le sens du mariage, mais préférons offrir à ces couples et à ces enfants dans des situations qui existent, un cadre législatif protecteur : il y a déjà de nombreux outils ; améliorons-les et faisons les connaitre !
- n’acceptons pas un Etat qui aurait pour seul but de combler les désirs – fussent-ils légitimes et sincères - de chaque catégorie de la population au détriment des plus faibles (NDLR : les enfants) et de l’ensemble de la société !

Dans une lettre au cardinal Barbarin il ajoute :

- je suis viticulteur, maire de ma commune rurale, partageant ma vie avec un garçon....
- je ne connais pas d’homosexuels en couple dans mon entourage qui réclament le mariage pour eux mêmes....
- beaucoup d’homosexuels se fichent de ce débat et n'ont que faire du mariage....
- la nature même de l’homosexualité, et ses causes profondes, suffisent de mon point de vue pour comprendre l’incompatibilité du mariage (civil et religieux) avec des personnes du même sexe....
- l’homosexuel est une personne souvent blessée, à la sexualité souvent immature, qui se transforme souvent en sexualité boulimique avec une infidélité quasi-consubstantielle....
- il suffit pour s'en convaincre de lire la presse homosexuelle où le sexe est omniprésent, de connaître un tant soit peu ce monde pour s'en rendre compte....
- comment dans ce contexte instable transmettre le meilleur à des enfants....
- faire grandir les nouvelles générations d’homosexuels en leur disant que le mariage est pour eux, revient à méconnaître leurs nature profonde et leurs souffrances, et à les enfermer dans leur état ; permettre le mariage homosexuel est donc foncièrement homophobe....
- le magazine Tetu a fait il y a quelques mois un article sur un livre écrit par Lionel Labosse, prônant la disparition du mariage au profit d’un contrat universel a 2, 3 ou 4 personnes quel que soit le sexe...
- Comme maire, je refuserai de procéder à de telles unions....
- comme homosexuel je témoigne à contre courant de la pensée générale auprès de cette "communauté", qui n’a rien d’une communauté, car c'est un monde très divers contrairement à ce que l’on nous fait croire....

Commentaire

Après avoir pris connaissance des arguments ci-dessus ma conviction est que le mariage gay est une erreur. Je pense qu'une petite minorité d'homosexuels "déphasés" par rapport à la réalité, voudrait bouleverser la société pour satisfaire leur fantasme.

Les commentaires sont fermés.